Mamert Essodina TOÏ, Président de l'ARE

      

« Dans cette nouvelle ère de la révolution du savoir qui devrait assurer à tous l’épanouissement absolu, il est fort regrettable de constater l’ampleur sans précédent des ravages de la famine, de l’analphabétisme et des maladies, en particulier des IST/SIDA, qui laissent derrière eux tant d’enfants abandonnés et sans appui, dont la survie ne tient plus qu’à la prostitution, la délinquance et à l’intégration des groupes armés.

       C'est dans le souci de lutter contre ces fléaux que "l’Association pour la Réinsertion des Enfants", A.R.E a vu le jour en 2001, pour apporter assistance et réconfort à ces enfants, espoirs de demain. »